Brèves d’arrêt de bus.

Ce midi, je m’en vais prendre le bus et me rends compte que j’ai oublié mes écouteurs. Je vais donc devoir me contenter du murmure de la ville et du flonflon des voitures pour passer le temps (surtout qu’avec ma poisse habituelle, mon bus est passé en avance et le prochain est dans vingt minutes). C’était sans compter sur les deux charmantes « dames d’un certain âge » (parce qu’apparemment utiliser le terme « vieilles » c’est malpoli) assises à côté de moi…

Le truc bien avec les sexagénaires (et plus si affinité), c’est qu’ils ont le contact facile entre eux, suffit d’une bande de djeuns’ parlant un peu fort qui passe à proximité pour que la conversation s’engage. S’en suit alors un phénomène assez étrange : toute la société et la vie quotidienne est alors étudiée au peigne fin avec des commentaires très… constructifs. J’ai donc eu la joie d’entendre que « les jeunes de nos jours ce n’est plus ce que c’était […]  ils ne savent pas ce que c’est le respect, parce que tout leur est dû […] ils ne pensent qu’à boire et se droguer et la Police n’est jamais là quand il faut»,  avant d’apprendre que « les chômeurs ont la belle vie, ils ne font rien et reçoivent tout un tas d’aides de l’État […], s’ils faisaient des journées de dix heures de ménage comme moi je faisais, ils verraient ce que c’est le vrai travail », pour finir sur cette conclusion inédite que « de notre temps ce n’était pas comme ça ! ».

Mon bus est ensuite arrivé, j’ai eu tout le trajet pour réfléchir à toute leur conversation. J’ai repensé à toutes les personnes du troisième âge qui me sont passées devant à la caisse du supermarché, de la boucherie ou de la boulangerie sans même dire « pardon », à toutes celles qui n’ont jamais répondu à mon « bonjour » dans la rue ou le bus, à la grand-mère qui m’avait gueulé dessus dans le bus car je ne lui avais pas laissé ma place alors qu’il y avait encore d’autres sièges libres, et je me suis dit qu’il n’y avait pas que les jeunes qui manquaient parfois de respect. J’ai pensé aux mois/années de chômage qui m’attendraient sûrement après mes études, et bizarrement je n’ai pas trouvé que ça serait « la belle vie ». Puis, j’en ai conclu qu’il fallait savoir vivre avec son temps, que oui, il y avait des gens qui abusaient, d’autres qui ne respectaient rien mais qu’il ne fallait pas tout généraliser, parce que les clichés échangés à l’arrêt de bus ça pouvait énerver quelque peu la p’tite demoiselle assise à l’autre bout du banc (et l’amener à écrire un gros pâté comme celui-là).

De toute façon, y’a plus de saison, et la prochaine fois, je n’oublierai pas mon casque.

Cet article a été publié dans Vis ma Vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Brèves d’arrêt de bus.

  1. The-Camelia dit :

    Haha, ils me font toujours bien rire tes articles comme celui là ! C’est vrai que les « dames d’un certain âge » comme tu dis, ont souvent tendance à faire de la moindre petite chose une généralité et leur discours n’est pas toujours véridique comme tu nous le montres avec cet épisode de l’arrêt de bus😉 J’y ai droit parfois moi aussi et j’ai remarqué que leur passe temps favoris était celui de râler, surtout quand le bus a le malheur d’être en retard :p

    Bises, Camille http://the-camelia.blogspot.com/

  2. Etienne dit :

    Ma petite claire qui découvre la vie x)

  3. Quelque part, l’âge aidant, j’ai compris que la vieillesse ne méritait pas à elle seule qu’on lui démontre du respect. Parfois elle est tout aussi infantile, sournoise, gratuitement méchante que ne l’est la jeunesse. Je souviens qu’on tonnait à mon encontre « je suis plus vieux donc tu me dois le respect » mais dés mes treize-quatorze je trouvais que ça n’était pas une condition sine qua non du respect, que d’être plus âgé. Ce qui m’attriste plus aujourd’hui c’est la manière dont les gens brisent une relation parce que bon hein, on n’est pas mariés, et puis flemme de se démener à faire que ça fonctionne. D’autres encore s’accrochent alors que sérieux… non quoi.

    Toujours est-il que nos grands-parents étaient d’une certaine manière plus pragmatiques et épanouis. Le problème de notre génération est qu’elle n’a jamais rien connu de « grave » de la perspective des personnes âgées… le chômage, la vraie pauvreté lors des études (que nous avons tous connu d’une manière où d’une autre), les jobs pourris qu’on mène de front avec un Master ou un Doctorat… oui, c’est grave. C’est très grave d’avoir 23-24 ans et de se dire « je risque de connaître le chômage et la pénurie ».

    M’enfin… c’est comme ça ma p’tite dame! … ou peut être pas. Nous aussi on se bat. Pas contre les communistes ou l’envahisseur nazi, mais on se bat à notre manière. Respectez-le! =D

    • Je suis la benjamine de ma famille et la « petite jeune » de ma bande d’amis, donc si le respect n’allait que dans le sens des aînés, je serai un peu dans la mouise !😉
      En tout cas ton commentaire illustre totalement mes propos ; mais cela est loin de m’étonner car je sais que toi et moi pensons souvent pareil.

      Gros bisous koupine.

  4. Holy Noémie dit :

    Comme je te comprends ma Claire!

  5. Mélanie. dit :

    Je suis d’accord avec toi ! Les personnes âgées sont fortes pour critiquer mais elles sont pas mieux pour certaines !🙂

  6. B. dit :

    Je suis bien d’accord avec cet article, de nos jours les personnes agées se croient tout permis tout ça parce que eux « ils ont travaillés ». Dernièrement, un papi m’a limite poussé ,enfin non pas limite, à la caisse, Monsieur était plus pressé que les autres apparemment …

  7. Mélanie. dit :

    Ah ! Je savais pas qu’il y avait ce genre d’évènement !🙂

  8. B. dit :

    Carrément ! Des fois je me dis « oulala ça ira jamais ensemble » et au final je croise une fille dans la rue avec une tenue similaire et je me dis que finalement c’est super sympa ! (:

  9. Haaa ces vieilles dames (oui je dis vieille, j’appelle un chat un chat…) sont pleine de préjugés et de cliché, moi aussi combien de fois j’ai tenu la porte à une de ces dames sans quel dise merci, je ne compte pas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s